Nouvelles règles d’e-mail en 2024 : Les changements de Google et Yahoo

L'audience

À partir du 1er février 2024, Google et Yahoo mettent en place de nouvelles règles concernant la réception des emails. La raison principale est la limitation du spam et pour améliorer la sécurité des emails. 

La clé pour développer son activité en ligne est d’avoir une liste d’emails ainsi que l’opportunité de communiquer régulièrement avec elle. L’intérêt principal est de pouvoir partager de la valeur et créer une relation avec vos contacts.

Cela dit, à partir de 2024, les nouvelles règles e-mail de Google vont changer la façon dont nous utilisons les e-mails pour nos affaires. Et si vous ne vous conformez pas rapidement à ces nouvelles exigences, vous risquez de ne plus pouvoir exploiter un des plus gros actifs de votre entreprise 🤷‍♀️. Vos emails risquent de se retrouver en spam (et n’en sortiront pas) ou… ils ne seront pas livrés du tout 😱.

Mais pas de panique ! Cet article “Guide Pratique” est conçu pour vous guider à travers ces changements et vous aider à les comprendre simplement. Que vous soyez déjà bien établie ou nouvellement lancée dans l’entrepreneuriat, ces informations sont essentielles pour assurer la continuité et l’efficacité de votre communication par e-mail.

Au sommaire…

Quelles sont les nouvelles règles d’e-mail mises en place par Google et Yahoo qui entrent en vigueur le 1er Février 2024 ?

Qui est concerné par la nouvelle réglementation d’emailing de Google et Yahoo en 2024 ?

L’Importance d’avoir un domaine personnalisé pour l’envoi de vos E-mails

En quoi consiste l’authentification des e-mails ?

Où configurer l’authentification de votre nom de domaine pour l’envoi de vos emails ?

Comment configurer l’authentification de votre nom de domaine pour l’envoi de vos emails ?

Vérification et Tests

Autres consignes de Google pour améliorer la délivrabilité de vos emails

Quelles sont les meilleures pratiques pour envoyer vos emails et vous assurer de leur bonne réception ?

La Checklist ultime pour envoyer vos emails et être sûre qu’ils arrivent dans la boite de vos destinataires en 2024

Quelles sont les nouvelles règles d’e-mail mises en place par Google et Yahoo qui entrent en vigueur le 1er Février 2024 ?

Pour en prendre connaissance, vous pouvez déjà cliquer sur ce lien 👉 Consignes pour les expéditeurs de messages

Vous verrez un premier encart de mise en garde 👇

Nouvelles Règles E-mail Google Yahoo 2024

Suivi d’une looooongue liste de “consignes” qui semblent écrites dans une langue inconnue 😭

En voici un extrait… (sortez vos traducteurs)

À partir du 1er février 2024, tous les expéditeurs qui envoient des e-mails à des comptes Gmail devront répondre aux exigences de cette section.

  • Configurez l’authentification des e-mails SPF ou DKIM pour votre domaine.
  • Assurez-vous que les domaines ou adresses IP d’envoi disposent d’enregistrements DNS de transfert et inversés valides.
  • Utilisez une connexion TLS pour transmettre des e-mails. 
  • Maintenez les taux de spam indiqués dans Postmaster Tools en dessous de 0,10 % et évitez d’atteindre un taux de spam de 0,30 % ou plus. 
  • Mettez en forme les messages conformément au standard de format Internet (RFC 5322).
  • N’usurpez pas l’identité de l’en-tête “De” de Gmail. 
  • etc”

En lisant cela, vous n’avez qu’une envie…

Vous jeter dans le lit et mettre la tête sous l’oreiller 😭

On sait… on sait 🥺

On vous comprend tellement…

C’est pourquoi, on a voulu faire ce guide pour vous faciliter la vie face à ses nouvelles règles e-mail de Google. Et surtout, pour démystifier le techno bla-bla et rendre accessible à toutes, ce qui au départ parait réservé à une certaine élite 😅

Et il n’est pas question de laisser ces nouvelles exigences, vous empêcher d’avoir recours à l’email marketing pour développer votre activité !

Alors, on va y aller, un pas 👣 après l’autre 👣, à la façon des Meraki, pour expliquer, comprendre et appliquer 🤗.

Et commencons par voir, si, (par bonheur), vous allez y échapper 😂

Qui est concerné par les nouvelles règles d’e-mails Google et Yahoo en 2024 ?

Alors, vous avez peut-être un espoir caché, car, lorsque vous avez vu le premier encart en jaune sur la page des consignes de Google, vous avez lu : 

Nouvelles Règles E-mail Google Yahoo 2024 5000 messages par jour

💃 Youhoooooo vous avez crié intérieurement !

Mais désolées de vous décevoir… car la suite ne laisse aucun doute 🤷‍♀️

Nouvelles Règles E-mail Google Yahoo 2024 tous les expéditeurs

Les personnes qui envoient des e-mails en masse, ont quelques exigences en plus à respecter (mais guère…) !

Enfin, cela concerne à la fois les expéditeurs d’emails, mais aussi les destinataires !

Qui sont les destinataires concernés ?

Ces nouvelles règles e-mail de Google s’appliquent à partir du 1er Février 2024, lorsque vous envoyez des e-mails à des personnes ayant des adresses email se terminant par

  • @gmail.com,
  • et @googlemail.com.

Mais compte tenu de l’accord conclu entre Google et Yahoo, cela s’applique également lorsque vous envoyez des mails aux adresses se terminant par : 

  • Yahoo
  • ou AOL.

Alors, si vos destinataires ont une de ces adresses (c’est-à-dire la majorité de vos prospects et clients 😅) vous êtes complètement concernée !

Qui sont les expéditeurs concernés par ces nouvelles règles de Google et Yahoo quant à l’envoi d’emails ?

Eh bien, c’est simple, si : 

  • Vous exercez une activité professionnelle, et vous envoyez sporadiquement des mails à vos clients via votre boite mail personnelle, vous n’êtes pas, dans l’immédiat, concernée par cette nouvelle réglementation 💃
  • Vous exercez une activité professionnelle, et vous envoyez des emails en nombre, et régulièrement, via votre boite mail personnelle, vous êtes concernée. Et, vous devriez vous mettre rapidement aux normes si vous souhaitez que vos clients continuent à recevoir vos mails 😅
  • Vous exercez une activité professionnelle, et vous envoyez des emails via des fournisseurs de services de messagerie et d’e-mail marketing, tels que Mailchimp, Mailerlite, Brevo, Systeme.io, Kajabi, Podia, etc, il faudra impérativement vous mettre en règle avant le 1er Février 2024 ! Il faudra alors utiliser votre propre nom de domaine (vous ne pourrez plus envoyer d’emails à partir d’une adresse Gmail ou Yahoo) et vous mettre aux normes avant le 1er Février 2024. 

Pour résumer

Si vous exercez une activité professionnelle, et que vous communiquez avec vos clients via un auto-répondeur ou des plateformes comme Systeme Io, nous ne pouvons que vous recommander de vous mettre aux nouvelles règles e-mail de Google pour 2024. Et peu importe la quantité de mails que vous envoyez et l’adresse mail de vos destinataires !

Certaines plateformes vont de toute façon vous l’imposer !

Si vous utilisez des auto-répondeurs ou plateformes, comme : 

Il faut réaliser que via ces plateformes, vous envoyez des e-mails. Ces emails prennent la forme de notification de nouveaux cours, de mises à jour, de newsletters, de confirmation de rendez-vous, etc.

Si ces e-mails sont envoyés à des adresses Gmail ou Yahoo Mail, il est important que vos envois, via ces plateformes, respectent les nouvelles règles e-mail de Google pour assurer une bonne délivrabilité. Le respect de ces règles évite aussi que vos messages importants soient marqués comme spam.

Alors, passage obligé pour commencer à vous mettre aux normes 👉 avoir votre propre nom de domaine et une adresse mail professionnelle !

L’Importance d’avoir un domaine personnalisé pour l’envoi de vos E-mails

Avec ces nouvelles règles, l’objectif principal recherché en 2024 par Google, est de lutter contre le spam et de renforcer la sécurité des e-mails. Cela implique des vérifications plus strictes sur l’authenticité des adresses mails d’expédition et la manière dont les e-mails sont envoyés. 

Or, les domaines gratuits (@gmail.com, @yahoo.fr, etc) sont souvent associés au spam. 

Les spammeurs utilisent fréquemment ces domaines pour envoyer des messages non sollicités. Cela incite les fournisseurs de services de messagerie à marquer ces e-mails comme spam.

Si vous utilisez actuellement une adresse en Gmail, Yahoo ou similaire pour votre activité, il est donc temps de considérer : 

  1. L’achat d’un nom de domaine personnalisé, comme nomdemonentreprise.com
  2. La création d’une adresse e-mail professionnelle, comme  contact@nomdemonentreprise.com

Avoir une adresse mail professionnelle est devenue une quasi-obligation avec les nouvelles règles d’e-mail imposées par Google et Yahoo en 2024. 

Les adresses e-mail d’expédition, basées sur des domaines personnalisés et authentifiés, seront moins susceptibles d’être marquées comme spam.

Il est donc recommandé d’arrêter d’utiliser votre adresse mail en domaine public comme @gmail.com, @hotmail.com, etc pour utiliser une adresse mail avec un nom de domaine propre. 

adresse email professionnelle

En conséquence, première étape pour vous conformer aux nouvelles règles e-mail de Google et Yahoo 👇 

1ère étape : Acheter un nom de domaine

Vous pouvez faire cela pour environ 12€/an auprès de fournisseurs comme :

2ème étape : Créer une adresse mail associée à votre nom de domaine

Il faudra souscrire au service de messagerie de votre fournisseur de nom de domaine, pour créer une adresse mail professionnelle liée à votre nom de domaine. 

Vous pouvez aussi faire cela auprès de votre fournisseur, par exemple chez Hostinger et parfois ce service sera inclus avec l’achat du nom de domaine 😉.

De toute façon, nouvelle réglementation ou pas… c’est quand même beaucoup plus professionnel d’avoir une adresse e-mail liée à votre propre nom de domaine !

Une fois que vous aurez acheté votre nom et créé votre adresse mail, il faudra authentifier tout cela.

Hé hé ! Et c’est là où ça peut devenir… un peu… euh 🤯

💡 Vous avez déjà un nom de domaine, mais vous ne savez plus où vous l’avez acheté et qui est votre fournisseur ? Pas de soucis 🤗 rendez-vous sur https://who.is/, entrez votre nom de domaine et allez vérifier “Name servers” et l’onglet “DNSRecords”. 

En quoi consiste l’authentification des e-mails ?

Alors si on reprend les nouvelles règles d’e-mail de Google et Yahoo, pour 2024, la première règlementation est celle-ci : 

“Configurez l’authentification des e-mails SPF ou DKIM pour votre domaine.”

Ok.

Et donc 🥺 ?

En français simple, ça donne quoi 😅 ? (DKIM c’est pas un groupe de musique 🙄 ?)

Et cette première consigne s’applique, que vous envoyiez 5.000 mails par jour… ou pas ! 

L’autre exigence qui concerne l’envoi en masse est : 

“Configurez l’authentification des e-mails DMARC pour votre domaine d’envoi.”

Bon, restez avec nous, ça va aller…

On peut déduire de tout cela 🕵🏻‍♀️, qu’il va nous falloir configurer 3 mots bizarres : 

  • SPF (Sender Policy Framework)
  • DKIM (DomainKeys Identified Mail)
  • DMARC (Domain-based Message Authentication, Reporting, and Conformance)
relax

Et pour bien le faire, il est important de comprendre ce que c’est, et à quoi ça sert.

Alors, quoi de mieux qu’une histoire pour y arriver 🤗

Imaginez-vous, une princesse 👸dans un château lointain, désireuse d’envoyer un doux message à l’élu.e de votre cœur ❤️, qui réside dans un royaume éloigné 🏰.

SPF 👉 La Liste des Messagers Fidèles 

Avant d’envoyer votre message, vous préparez une liste des messagers dignes de confiance qui sont autorisés à porter vos tendres mots. 

Cette liste est connue des gardes 💂‍♀️ des autres châteaux et royaumes. Elle assure que seul un messager approuvé peut livrer vos mots doux. 

💡Cela représente l’enregistrement SPF que vous allez configurer dans les paramètres de votre domaine, pour indiquer quels serveurs de messagerie (Mailerlite, Système Io, Kajabi, etc) sont autorisés à envoyer des e-mails en votre nom (c’est-à-dire en utilisant votre nom de domaine).

DKIM 👉 Le Sceau Royal de Confiance 

Chaque lettre 💌que vous envoyez est scellée avec votre sceau royal unique, garantissant que le message n’a pas été altéré et qu’il porte bien vos sentiments sincères. 

Quand votre bien-aimé.e reçoit la lettre, le sceau intact confirme que ces mots doux viennent bien de vous. 

💡Ceci illustre DKIM, où une signature numérique garantit que l’e-mail est authentique et inchangé.

DMARC 👉 Les Directives Royales 

Vous établissez également des directives claires pour les châteaux lointains sur la façon de traiter les lettres en votre nom

Si une lettre arrive sans le sceau approprié 💔 ou qu’elle est envoyée par un messager non listé 🙅‍♀️, vos directives peuvent demander de la rejeter ou de la mettre de côté pour une enquête supplémentaire (ou de ne rien faire 😅). 

💡Cela correspond à DMARC, qui indique aux serveurs de messagerie comment réagir si un e-mail ne passe pas les vérifications SPF ou DKIM.

Dans cette histoire : 

  • Votre liste de messagers fidèles (SPF) garantit que seuls les messagers approuvés peuvent livrer vos messages.
  • Votre sceau royal (DKIM) authentifie chaque message comme étant le vôtre, protégeant vos mots d’amour.
  • Vos directives royales (DMARC) assurent que les messages qui ne respectent pas vos standards de confiance sont traités selon vos souhaits.

Ainsi, en tant que princesse, vous vous assurez que vos mots d’amour parviennent en toute sécurité et fidélité à l’élu.e de votre cœur, protégés et préservés tout au long de leur voyage.

Et c’est exactement ce que Google veut faire en 2024 avec ses nouvelles règles d’e-mail 😂.

Maintenant que vous comprenez mieux le pourquoi du comment (enfin on l’espère), il va s’agir d’aller configurer tout cela !

Et voyons d’abord où ça va se passer.

Où configurer l’authentification de votre nom de domaine pour l’envoi de vos emails ?

Dans le contexte des protocoles SPF, DKIM, et DMARC, c’est le nom de domaine associé à l’envoi des emails que vous devez authentifier.

La configuration de SPF, DKIM et DMARC se fait donc au niveau des paramètres DNS (Domain Name System) de votre nom de domaine. 

Lorsque vous achetez un nom de domaine et/ou un hébergement auprès d’un fournisseur de domaine comme O2switch, Hostinger, GoDaddy,, IONOS, etc., vous avez accès à un espace de gestion de ce domaine.

Dans cet espace, il y a une section pour gérer les enregistrements DNS de votre domaine. C’est ici que vous allez ajouter ou modifier les enregistrements pour SPF, DKIM et DMARC.

Zone editor O2switch
Exemple chez O2switch

💡 Chaque site web est identifié par une adresse IP, qui est essentiellement ses coordonnées numériques. Par exemple, 123.12.31.231. Cependant, il est difficile de se souvenir de ces séquences numériques. Le système DNS (Domain Name System) traduit ces adresses IP en noms de domaine plus conviviaux, comme ellessontmeraki.com, youtube.com ou votrenomdedomaine.com.

Vous allez devoir ajouter des enregistrements spécifiques (sous forme de courts textes) dans les paramètres DNS qui indiquent comment les e-mails doivent être vérifiés et traités.

Si vous utilisez une plateforme d’envoi d’e-mails comme Mailerlite, Mailchimp, Brevo, etc ou des plateformes de marketing comme Systeme Io, Kajabi, Hubspot, ces services vous fournissent les informations nécessaires pour configurer les SPF, DKIM et DMARC.

⚠️ Mais, la configuration en elle-même se fera toujours dans les paramètres DNS de votre fournisseur de domaine.

💡Si vous aviez déjà un nom de domaine et une adresse mail professionnelle, il y a de fortes chances que vous ayez déjà fait ces procédures d’authentification de votre domaine auprès de votre auto-répondeur ou autre plateforme de messagerie.

Comment configurer l’authentification de votre nom de domaine pour l’envoi de vos emails ?

Il y a 2 procédures distinctes, l’une concerne l’authentification SPF et DKIM, l’autre l’authentification DMARC.

Comment configurer l’authentification des E-mails SPF et DKIM pour votre domaine ? 

Il va falloir récupérer les enregistrements (textes courts) auprès de la plateforme qui envoie vos mails (votre auto-répondeur ou autre plateforme).

Cette dernière vous donnera le détail des textes à copier et à coller dans les bonnes zones DNS de votre nom de domaine : 

  • SPF, pour lister les serveurs autorisés à envoyer des e-mails pour votre domaine,
  • DKIM, afin d’ajouter une clé publique utilisée pour vérifier les signatures des e-mails envoyés.

Il est important que vous suiviez les directives de votre service de messagerie quant aux configurations à créer.

Très souvent, les protocoles DKIM ou SPF sont configurés automatiquement lorsque vous procédez à l’authentification de votre nom de domaine (c’est le cas notamment avec Systeme Io).

Vous trouverez ci-après des liens utiles pour vous aider à authentifier votre nom de domaine.

Comment configurer l’authentification des E-mails DMARC pour votre domaine ? 

Pour rappel, DMARC va indiquer aux serveurs de messagerie récepteurs comment gérer les e-mails qui ne passent pas les vérifications SPF et DKIM.

La configuration DMARC est indépendante des plateformes d’envoi d’emails, et doit être gérée via les paramètres DNS de votre domaine. Et c’est à vous de fixer votre propre politique 😅

Que voulez-vous qu’il se passe si un email échoue aux tests SPF et DKIM ?

En fait, il y a 3 options possibles : 

1. Ne rien faire (none) : Cette politique indique que les serveurs récepteurs ne doivent prendre aucune action spécifique contre les e-mails qui échouent aux vérifications SPF et DKIM. Les e-mails seront livrés normalement.

2. Mettre le mail en quarantaine (quarantine) : Les e-mails qui ne passent pas les vérifications SPF ou DKIM sont dirigés vers le dossier 

3. Le rejeter (reject) : C’est la politique la plus stricte. Les e-mails qui échouent aux vérifications SPF et DKIM sont rejetés et ne sont pas livrés au destinataire.

Nous vous recommandons de commencer avec la première option “None” pour surveiller l’efficacité de vos enregistrements SPF et DKIM avant de passer à des politiques plus strictes.

⚠️ Commencez par configurer les enregistrements SPF et DKIM dans les paramètres DNS de votre domaine. Il peut y avoir un délai de propagation des changements DNS pouvant aller jusqu’à 48 heures. Une fois que ce délai sera passé, et que vous serez confiante dans la configuration et le fonctionnement de SPF et DKIM, passez à la configuration de DMARC 😉

💡Si vous souhaitez en savoir plus sur DMARC vous pouvez accéder à un guide complet dans les ressources Google :

Améliorer la protection contre le spam falsifié à l'aide de DMARC

💡 L’ajout d’un enregistrement DMARC est plus avancé. Si vous ne faites pas d’envoi en masse, elle n’est pas obligatoire (sauf si votre service de messagerie vous l’impose 🤷‍♀️). 

Liens utiles pour vous aider à authentifier votre domaine : 

N’hésitez pas à demander conseil à votre service de messagerie et à votre fournisseur de domaine pour vous aider à authentifier votre domaine et à être en conformité aves les nouvelles règles de Google pour les e-mails en 2024 !

Chaque fournisseur est différent et nous vous recommandons donc d’aller consulter l’aide de votre fournisseur pour voir comment accéder à la Zone DNS de votre domaine et où ajouter les enregistrements.

💡 N’oubliez pas que vous pouvez traduire les pages en anglais grâce aux extensions “traduction” de votre navigateur web 😉

Comment configurer votre domaine sur Systeme Io ?

À partir du 1er février, il ne vous sera plus possible d’envoyer des emails à partir de votre adresse mail personnelle sur Systeme Io

Il vous faudra donc acheter un nom de domaine comme on l’a vu ci-dessus et créer une adresse mail professionnelle associée à ce nom de domaine.

Une fois que ce sera fait, vous devrez : 

  1. Connecter votre nom de domaine à Sio
  1. Mettre en place la vérification du nom de domaine (Cela ajoutera automatiquement les enregistrement SPF et DKIM) sur votre DNS.
  1. Créer une page d’accueil pour votre domaine (Le nom de domaine utilisé pour l’envoi de vos emails, doit avoir une page active et sécurisée (avec un certificat SSL).
  1. Créer un enregistrement DMARC

Si vous avez déjà un nom de domaine et une adresse mail vérifiée sur Systeme Io, il ne vous sera pas nécessaire d’ajouter les enregistrements SPF et DKIM car cela a déjà été fait !

Vous pouvez le vérifier en allant dans “paramètres” puis “Emails”.

Vérification domaine systeme Io

⚠️ Attention, si vous avez 2 noms de domaine : un pour votre site WordPress et un pour vos tunnels de vente et vos formations sur Systeme Io. C’est le nom de domaine utilisé pour l’envoi des emails qui doit être authentifié 👇.

Par exemple : 

J’ai 2 sites, et donc 2 noms de domaine différents : 

  • monnomdedomainesurwordpress.com
  • monnomdedomainesurSio.com

J’utilise l’adresse contact@monnomdedomainesurwordpress.com pour envoyer mes mails à partir de Systeme Io 👉 je dois : 

  • Connecter mon nom de domaine qui va me servir sur Systeme Io (monnomdedomainesurSio.com) au niveau des “Paramètres”, puis “Domaines Personnalisés” 
  • Faire vérifier le nom de domaine qui sert aux envois d’emails (monnomdedomainesurwordpress.com) au niveau des “Paramètres”, puis “emails”

⚠️ Si vous utilisez plusieurs plateformes d’envoi d’emails (par exemple Systeme Io ET un auto-répondeur comme Mailerlite) 👇 

  • Vous devez inclure les informations de chaque plateforme dans un seul enregistrement SPF. Cela peut se présenter sous la forme d’une liste de serveurs autorisés dans l’enregistrement SPF de votre domaine.
  • Vous aurez un enregistrement DKIM distinct pour chaque plateforme, à ajouter à vos paramètres DNS. Chaque plateforme vous fournira sa propre clé DKIM. Après quoi, vous pouvez avoir plusieurs enregistrements DKIM dans vos paramètres DNS, chacun correspondant à une plateforme différente.
  • Vous avez besoin d’un seul enregistrement DMARC, qui s’appliquera à tous les e-mails envoyés depuis votre domaine, quelle que soit la plateforme.

⚠️ Chaque plateforme et fournisseur pouvant avoir ses particularités, nous ne pouvons que trop vous recommander de consulter le support technique de vos plateformes d’envoi d’e-mails et votre fournisseur de domaine pour une configuration correcte !

Vérification et Tests

Une fois que vous aurez configuré SPF, DKIM et DMARC, il sera temps de tester 👩‍🔬.

Il faudra envoyer des emails de test depuis votre ou vos différents serveurs de messagerie (Mailerlite, Systeme Io, Kajabi, Mailchimp, etc…). Par la suite, vous devrez aussi utiliser des outils en ligne pour vérifier que vos configurations sont correctes. 

Les outils  pour vérifier les configurations SPF, DKIM et DMARC de votre domaine

Il existe plusieurs outils en ligne utiles qui analysent vos enregistrements DNS. Cela vous permet de vous assurer qu’ils sont correctement configurés et peuvent identifier des problèmes potentiels. 

Voici quelques-uns de ces outils :

MXToolbox :

Cet outil offre une gamme de vérifications, y compris SPF, DKIM et DMARC.

mxtoolbox

Il fournit des rapports détaillés sur l’état de vos enregistrements DNS et signale les erreurs ou les avertissements. Il vous permet aussi de voir si votre adresse mail est “blacklistée” 😱

SPF Record Checker :

Utilisé pour vérifier si l’enregistrement SPF de votre domaine est valide et s’il est configuré correctement.

Il peut également identifier les problèmes qui pourraient affecter la délivrabilité de vos e-mails.

DKIM Validator :

Permet de tester la configuration DKIM en envoyant un e-mail à l’outil, qui analyse ensuite l’e-mail pour des erreurs DKIM.

C’est utile pour voir comment les e-mails sont traités par les différents services de messagerie et voir si vous passez en Spam !

Kitterman SPF Validator :

Un autre outil pour tester et valider l’enregistrement SPF de votre domaine.

Il est simple à utiliser et fournit des résultats clairs.

L’utilisation de ces divers outils peut vous aider à identifier et résoudre les éventuels problèmes liés à vos configurations SPF, DKIM et DMARC.

Autres consignes de Google dans ses nouvelles règles d’e-mail pour 2024 et pour améliorer leur délivrabilité

Dans la belle et longue liste des nouvelles règles de Google et Yahoo  pour l’envoi des e-mails en 2024, on trouve également : 

Garder un taux de spam inférieur à 0,3 % :

Parmi les nouvelles exigences de Google, il y a également celle-ci : 

“Maintenez les taux de spam indiqués dans Postmaster Tools en dessous de 0,10 % et évitez d’atteindre un taux de spam de 0,30 % ou plus.”

Vous ne pourrez pas vous fier aux chiffres que vous fournissent vos plateformes de messagerie pour vérifier si vous êtes bien en dessous du seuil fatidique 😰.

Pour surveiller les taux de spam de vos destinataires qui ont des comptes Google, vous devez créer un compte “Google Postmaster Tool” pour suivre l’activité de vos emails.

Vous pourrez non seulement surveiller le taux de mise en spam, mais également bien d’autres données  : 

Google postmaster tool

Il vous faudra créer un compte et suivre les instructions de Google pour le configurer et ajouter un enregistrement TXT dans la zone DNS de votre domaine.

Vu tout ce que vous aurez fait avant d’en arriver là, ça sera trop facile 😂

Vérifier que votre IP d’envoi dispose d’un enregistrement PTR

Parmi la liste des consignes de Google figure celle-ci : 

“Assurez-vous que les domaines ou adresses IP d’envoi disposent d’enregistrements DNS de transfert et inversés valides (également appelés enregistrements PTR).

Les enregistrements PTR sont utilisés pour la vérification inverse DNS, c’est-à-dire que l’adresse IP que vous utilisez pour envoyer vos emails, correspond bien au domaine qu’elle prétend représenter.

Vous pouvez le vérifier simplement grâce à l’outil MX Toolbox.

  • Ouvrez l’outil : https://mxtoolbox.com/
  • Entrez votre nom de domaine
  • Cliquez ensuite sur l’adresse IP qui s’affiche en bleu
  • Et vous verrez s’il y a un PTR
tuto mxtoolbox : Vérifier que votre IP d'envoi dispose d'un enregistrement PTR

Utiliser une connexion TLS pour transmettre vos E-mails 

Vous devez vous assurer que votre service de messagerie utilise TLS (Transport Layer Security) pour l’envoi de vos emails.

Vous pouvez utiliser l’outil CheckTLS.com pour vous en assurer. En entrant votre adresse mail professionnelle, vous obtiendrez un rapport détaillé sur la configuration TLS.

Respecter les autres consignes de Google

Les autres consignes de Google pour une bonne délivrabilité de vos emails sont assez basiques et doivent déjà être actives (normalement vous n’aurez rien à faire à ce niveau-là 😅) : 

  • Assurez-vous que le domaine dans l’en-tête “De” de vos e-mails correspond au domaine utilisé dans vos enregistrements SPF ou DKIM
  • Mettez en forme vos messages “conformément au standard de format Internet (RFC 5322)”. Si vous utilisez un service de messagerie, cette conformité est automatiquement gérée en arrière-plan
  • Si vous envoyez souvent des e-mails en utilisant des listes de diffusion ou si vous réexpédiez des messages (comme avec des services qui reçoivent puis envoient des e-mails pour vous), il est important d’ajouter, ce qu’on appelle, des en-têtes ARC à ces e-mails. Ces en-têtes ARC servent à montrer que l’e-mail a été transféré d’une source à une autre, et ils aident à prouver que c’est bien vous qui êtes à l’origine de cet e-mail.

Quelles sont les meilleures pratiques pour envoyer vos emails et vous assurer de leur bonne réception ?

A présent, voici une liste de conseils (non techniques et qui relèvent du bon sens 🤪) pour améliorer la délivrabilité de vos e-mails :

Fournir un système de désabonnement facile en un clic 

Pour les e-mails marketing ou les newsletters, incluez une option de désinscription claire et facile à utiliser. Un lien de désabonnement doit être clairement visible dans chaque e-mail.

Pensez vraiment à faciliter la désinscription à vos mails pour réduire les signalements de spam.

Nettoyer régulièrement votre liste de contacts

Pensez à nettoyer votre liste au moins une fois par mois pour garder seulement les contacts actifs. Par conséquent, supprimez les adresses e-mails inexistantes ou erronées (Bounced) et les abonnés inactifs ou désinscrits.

Obtenir le consentement pour l’envoi d’e-mails

Envoyez des e-mails uniquement aux personnes qui ont explicitement accepté de les recevoir.

N’hésitez pas à mettre en place le double opt-in pour assurer que les abonnés confirment leur intérêt pour vos e-mails. Et évitez d’utiliser des listes d’adresses e-mail achetées ou non sollicitées.

Segmenter autant que possible

Afin de ne pas solliciter votre liste de façon inappropriée, il est important de la segmenter par centres d’intérêts. Cela évitera que vos mails soient signalés comme “spam” par des personnes qui ne comprennent pas pourquoi elles reçoivent ce type d’information si à la base, elles n’ont pas souscrit pour ça !

Surveiller vos chiffres !

Vous devez régulièrement surveiller vos statistiques comme les taux d’ouverture, de rebond, etc.

Voici quelques chiffres clé 🗝

Taux d’Ouverture :

Le taux d’ouverture moyen se situe généralement entre 15% et 25%.

Les e-mails hautement ciblés ou personnalisés peuvent avoir des taux d’ouverture plus élevés.

Taux de Rebond (Bounced) :

Un taux de rebond sain devrait être inférieur à 2%.

Les taux de rebond peuvent être plus élevés pour les nouvelles listes de diffusion ou après des campagnes de collecte d’adresses e-mail.

Taux de Clic (Click-Through Rate, CTR) :

Le taux de clic moyen est souvent entre 2% et 5%.

Ce taux peut varier en fonction de la pertinence et de l’attrait du contenu.

Taux de Désabonnement :

Un taux de désabonnement normal est généralement inférieur à 0.5%.

Un taux plus élevé peut indiquer un problème avec la qualité ou la pertinence du contenu.

Vous devez analyser régulièrement ces données pour ajuster vos stratégies d’envoi d’e-mails.

En suivant ces conseils et les nouvelles règles d’e-mail en 2024, vous pouvez améliorer significativement leur délivrabilité et maintenir une bonne réputation auprès de Google et Yahoo 💃

Les nouvelles règles de Google et Yahoo pour l’envoi d’e-mails dès le 1er Février 2024, représentent une opportunité pour affiner vos pratiques de communication et renforcer la sécurité. 

Ainsi donc, en suivant ces étapes, vous pouvez non seulement vous conformer aux nouvelles règles e-mail de Google, mais aussi améliorer l’engagement et la confiance de vos abonnés 💖.

N’oubliez pas de télécharger la check-list (formulaire à remplir en haut de l’article ☝️) afin de retrouver la synthèse des étapes à suivre ✅

Cet article vous a plu ? Epinglez-le sur Pinterest !

Nouvelles règles d’e-mail en 2024 : Les changements de Google et Yahoo
Nouvelles règles d’e-mail en 2024 : Les changements de Google et Yahoo
Nouvelles règles d’e-mail en 2024 : Les changements de Google et Yahoo
Armelle & Eugénie

Bien cordialement, et avec passion,

Armelle & Eugénie

Vous souhaitez aller plus loin ?
Etape 1

FAIsons ensemble LES PREMIERS PAS

Atelier Meraki

L’Atelier Meraki : 5 jours pour commencer à digitaliser votre expertise.

Digitaliser votre expertise avec style

Templates prêts à l'emploi Canva

Téléchargez gratuitement vos 20 Templates prêts à l’emploi pour digitaliser votre expertise !

METTEZ EN PLACE UNE vraie STRATéGIE

Académie Meraki

L’Académie Meraki : coachings, formations et sororité pour aller plus loin et plus vite.